Nouvelles & communiqués

Un record de participation pour le Défi nordique

 (Shawinigan) Profitant de la météo clémente, le cinquième Défi nordique a attiré près de 1500 personnes au parc national de la Mauricie lors des trois journées de la fin de semaine. Une hausse de 700 participants, dont la majorité était des enfants.

Dimanche, ce sont les écoles secondaires Val-Mauricie et l'Académie Les Estacades qui se sont fait compétition lors du triathlon, une épreuve comportant trois kilomètres de course à pied et de raquette ainsi que quatre kilomètres de ski de fond. Ce sont finalement les Shawiniganais qui l'ont emporté.

Cette vague d'intérêt de la part d'enfants et d'adolescents a grandement réjouit l'organisatrice du Défi nordique, Marie-Josée Gervais.

«La journée de dimanche est plus familiale, a-t-elle souligné. Ça nous a permis de voir de belles scènes telles que des enfants de deux ans qui couraient le kilomètre. C'est intéressant de voir ces jeunes avoir leur premier contact avec la course à pied et la raquette.»

Environ 300 amateurs ont pris part aux épreuves lors de cette dernière journée d'activités.

Samedi matin, le ski de fond était à l'honneur. Les fondeurs pouvaient prendre part à la grande traversée de 50 km, ou bien à des parcours de 10 km ou de 25 km. En tout, près de 400 personnes ont ainsi découvert les magnifiques paysages du parc national de la Mauricie.

«Ce défi est unique au Québec. On a rarement la chance de skier sur le lac Wapizagonke entre les falaises de glace et les traces de loups», a souligné samedi l'organisatrice du Défi nordique, Marie-Josée Gervais.

Si les régions plus au sud ont reçu de la pluie vendredi soir, le parc de la Mauricie a eu de la neige. Les bénévoles ont donc dû tracer les pistes de ski de fond dans la nuit afin que le tout soit près pour le Défi nordique.

«C'était un travail difficile. La neige était très mouillée, ce qui compliquait beaucoup le travail avec les motoneiges», a ajouté Mme Gervais en avouant préférer la neige à la pluie.

Même si les organisateurs et les bénévoles gagnent en expérience après cinq ans, il est toujours difficile de mettre en place un festival hivernal de la sorte.

«J'ai la plus grande admiration pour les gens qui s'occupent du Carnaval de Québec. C'est tout un casse-tête à gérer puisque tu n'es jamais sûr de la température. Il ne faut pas oublier que 65 % des participants sont de l'extérieur et découvrent qu'il est possible de faire des activités nordiques en Mauricie. Il y a donc une mission économique à notre activité», a indiqué l'organisatrice.

Une plus grande place à la jeunesse

La hausse de participation enregistrée lors des trois jours du Défi nordique s'explique principalement par la présence de 650 élèves de la Commission scolaire de l'Énergie, vendredi. Une première expérience que Mme Gervais promet de répéter.

«Je comprends maintenant la démarche de Pierre Lavoie qui s'adresse aux enfants, parce que c'est beau de les voir se dépasser, a-t-elle souligné. J'ai eu un gros coup de coeur pour la journée de vendredi et je veux élaborer encore plus en ce sens. J'aimerais aussi qu'il y ait la participation de plus d'adolescents», a-t-elle conclu.

 Source : Le Nouvelliste

http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/sports/201402/24/01-4741776-un-record-de-participation-pour-le-defi-nordique.php

RSSToutes les nouvelles