Nouvelles & communiqués

Dans les coulisses d'Amos Daragon

Le spectacle nocturne Amos Daragon reprend du service pour un 3e été du côté de la Cité de l'Énergie de Shawinigan. L'Hebdo s'est présenté à une générale par un soir de grande chaleur, histoire d'en savoir un peu plus sur l'envers du décor de cette méga-production, inspiré des écrits de l'auteur Bryan Perro.

Mise en scène par l'auteur lui-même, le spectacle est peut-être de plus en plus connu du public, on ignore cependant plusieurs des détails qui font du spectacle un événement unique pour les visiteurs.

En effet, c'est sur une équipe de 52 personnes que repose le succès de la production. De l'éclairagiste au gréeur, en passant par la costumière et le responsable de la pyrotechnie, sans oublier les comédiens et acrobates, les professionnels du spectacle travaillent d'arrache-pied aux représentations telles de vraies abeilles pour la trentaine de soirs prévus à l'été.

Stéphane Matte, comédien, prend part à la production depuis deux ans. Celui qui interprète le rôle de Mastagane le Boueux, le druide narrateur décrit la troupe comme une grande famille. «C'est un plaisir de travailler avec Bryan Perro. C'est un homme d'affaires sérieux, mais un metteur en scène très drôle et surtout passionné. C'est avec lui que j'ai inventé Mastagane, puisque peu de passage parle de lui dans les livres», explique-t-il.

De la passion, il en faut pour répéter sous la pluie ou encore débuter les pratiques à la noirceur pour que chacun puisse pratiquer dans les conditions réelles. Cela, sans parler de l'assiduité de la quinzaine de bénévoles qui s'impliquent année après année.

Plus qu'un spectacle: une famille

De Lucie la costumière qui a plus de 70 costumes à gérer, en passant par Johanne Levasseur, à la mise en scène et la régie, véritable maman de la troupe et maître du temps, dans Amos Daragon: tout semble soigné au quart de tour. «J'ai vraiment avec moi des concepteurs dévoués. Je peux dire que j'ai une équipe fidèle», indique Bryan Perro qui salue au passage la contribution de Jeannot Bournival pour les arrangements musicaux et Pierre Labonté aux décors.

Ce qui rend tous ces investissements pertinents, ce sont des moments inoubliables comme cette rencontre de l'auteur avec un jeune admirateur. «Christophe était un jeune garçon magané, atteint d'une maladie rare. C'était un fan d'Amos et il est venu me parler après le spectacle. À ce moment, à son contact, tu te dis que tout ça, tout notre travail: ça a un sens, Ça vaut la peine de le faire, car cet enfant a passé une soirée fantastique», raconte-t-il encore ému par le souvenir de l'enfant, aujourd'hui décédé.

Rencontrés tout à tour, l'acrobate Sania Quirion (Médousa), le coach Richard Cameron-Morneau et le comédien Daniel Touchette (Amos Daragon) se font l'écho d'un travail d'équipe basé sur le dépassement, mais aussi le plaisir. D'un même souffle, les artistes affirment être comblés d'œuvrer dans l'environnement naturel de la Cité de l'Énergie.

«Travailler dans ce décor, devant la rivière Saint-Maurice et à côté d'une immense forêt, c'est juste merveilleux!», soutient Daniel Touchette qui a parcouru divers pays avec le Cirque du Soleil. «Ici pour moi, ce sont des vacances. C'est un heureux mélange entre zénitude et rigueur avec une équipe soudée!»

À noter que la première d'Amos Daragon, la première aventure se tenait hier soir. On plus de 30 représentations dans l'été jusqu'au 16 août du mardi au samedi inclusivement. Pour plus d'informations, consultez le www.citedelenergie.com.

Source : L'Hebdo du St-Maurice

RSSToutes les nouvelles