Nouvelles & communiqués

Des sentiers pour marcher dans l'histoire

Et si on vous permettait de marcher tout en apprenant davantage sur l'histoire de Shawinigan ? Voilà le principe derrière les nouveaux sentiers historiques du côté du Parc de l'Île Melville.

Conçus sous 15 grands thèmes, les sentiers offrent des panneaux, qui eux renvoient à des explications narratives et du contenu additionnel grâce à un code QR. On évalue la visite à près de 90 minutes, et ce, gratuitement.

« On veut inciter les gens, les jeunes aussi à marcher, mais aussi à découvrir l'histoire de la Ville; toute la richesse de notre territoire », résume Marie-Louise Tardif, directrice générale du Parc de l'Île Melville.

De son propre aveu, Mme Tardif indique que ce projet en est un plus spontané qu'essentiel. « C'est juste tellement intéressant ! »

Pour la réalisation de la recherche, elle a fait appel à une figure bien connue de de l'histoire et de la photographie en région, soit Yvon Leclerc. Chercheur indépendant, ce dernier se dépeint davantage comme « un trouveur ».

Patient et passionné, l'homme a passé près de trois ans à éplucher divers journaux et registres à la rencontre des grands fondateurs et bâtisses emblématiques de Shawinigan.

Revisiter l'histoire différemment

Ainsi, le public est invité à découvrir sous un nouveau visage les chutes de Shawinigan (les trois), l'Hôtel Mailhot, le moulin à scie, la carrière Laflamme ou encore le somptueux Château Turcotte.

D'ailleurs, ce dernier est le point de départ du projet de sentiers historiques puisqu'il a été la cible d'importantes fouilles menées par Yvon Leclerc. « M. Leclerc a fait de belles trouvailles, notamment en établissant les dimensions exactes de l'ancien château à partir des portes et fenêtres de l'endroit. Il a même réussi à retrouver des clous…vieux de 100 ans ! », a précisé Marie-Louise Tardif, avec admiration.

Également, pour les visiteurs intéressés à en savoir plus sur le passé de Shawinigan, on a disposé autant de cadres que de panneaux dans trois endroits stratégiques du parc: la Maison Boisvert de l'Île Banane, à l'Auberge et du côté de l'Accueil.

De même, le chercheur Yvon Leclerc a profité de la tribune de l'inauguration des sentiers historiques pour dévoiler en primeur un fascicule historique. Il s'agit d'un document de 44 pages retraçant divers pans de l'histoire de la ville et comprenant plusieurs images.

« Je suis parti du principe qu'un livre historique n'est pas obligé d'être plate ! J'ai mis mes lunettes de gars œuvrant dans l'image », a expliqué l'homme qui a fait appel à la collaboration de Léopold Landry (un mordu de généalogie) pour cette réalisation.

Source: L'Hebdo du Saint-Maurice

RSSToutes les nouvelles