Nouvelles & communiqués

Le Défi Réjean Huard toujours aussi populaire

Anciennement connu sous le nom de Petit défi sportif, le Défi Réjean Huard se tiendra le 1er septembre dans la baie près du Club de canotage de Shawinigan. Pour l'occasion, des canotiers professionnels seront jumelés avec 18 enfants et jeunes adultes vivant avec une limitation physique ou intellectuelle, afin de leur faire vivre une expérience unique.Avant de prendre le départ de cette course d'une dizaine de kilomètres, les participants doivent se soumettre à un entraînement d'une cinquantaine d'heures avec les instructeurs du Club de canotage de Shawinigan. « Ils ont commencé le 16 juin et s'entraînent une fois par semaine, à raison d'une heure trente chaque fois. Nous les préparons physiquement et leur expliquons les différentes techniques. C'est vraiment un cheminement personnel. Certains la font depuis plusieurs années, alors que d'autres ont peur d'embarquer sur l'eau au début. Nous commençons toujours avec un rabaska, qui est moins chavirant. Nous avons toujours beaucoup de plaisir lors des pratiques », a expliqué le responsable Jimmy Pellerin, qui est aidé par Jérémy Léveillé, Laurianne Francoeur, Rosalie Frigon, Guillaume Lamarche, Laurie Lavergne, Olivier Lamarche et Antoine Boyer.

La course, qui en sera à sa 18e édition, a été renommée au nom de son fondateur, Réjean Huard, qui est décédé en novembre dernier. « C'est vraiment leur classique de canots. Personnellement, ce sera ma quatrième course. Tu vois dans leurs yeux que c'est gros. Tu ne fais pas grand-chose et ils ont le sourire aux lèvres. C'est le fun de rendre l'appareil. Lorsque nous faisons du canot, nous le faisons par plaisir. À la Classique, nous avons autant de plaisir qu'eux peuvent en avoir lors du Défi ».

Les belles histoires sont nombreuses. « Je me souviens d'un jeune que nous devions embarquer à deux sur le quai au début de la saison tellement il avait peur. Aujourd'hui, il embarque en bateau dragon sans problème et change de côté », s'est souvenu Pellerin.

Une saine compétition

L'an dernier, John Francis a remporté les grands honneurs en compagnie du jeune Samuel Frigon. « J'ai eu la chance d'être avec lui au cours des deux dernières courses. Les pratiques sont toujours le fun. Nous apprenons à ramer et faire des appels. Cette année, j'aurai mon titre à défendre », a lancé l'athlète de 27 ans.

La formation des équipes se fait toujours grâce à un tirage au sort. « J'aime vraiment ramer. L'an dernier, j'ai terminé 2e avec Marc-Antoine Giguère, avec qui j'ai fait les deux dernières éditions. Mon but est de franchir le fil d'arrivée au premier rang cette année », a affirmé Jessica Clément, qui a 22 ans.

Source: L'Hebdo du Saint-Maurice

RSSToutes les nouvelles