Nouvelles & communiqués

Sainte-Flore: «Nous avons la reconnaissance des artistes»

(Shawinigan) La présidente du Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore, Pauline B. Daneault, ne pouvait imaginer que l'événement allait prendre autant d'ampleur lorsqu'elle a organisé, il y a douze ans, une modeste rencontre d'artistes dans la caserne des pompiers. Douze ans plus tard, le Rendez-vous des peintres a accueilli 65 artistes d'un peu partout au Québec ainsi que près de 15 000 visiteurs.

Les visiteurs pouvaient déambuler ce week-end en toute liberté le long du parcours de près d'un kilomètre afin de découvrir et admirer les oeuvres présentées par les artistes. Il s'agit de tout un contraste avec les débuts de l'événement alors que seulement 32 artistes étaient réunis à la caserne.

«En l'espace de quelques mois on a mis sur pied le premier événement. L'éclairage était même vraiment désuet», se souvient Pauline B. Daneault.

«Aujourd'hui, c'est extraordinaire car nous avons la reconnaissance des artistes. Nous avons même une liste d'attente pour participer au Rendez-vous des peintres. Notre événement est conviviale et de qualité. Il y a même beaucoup de collectionneurs qui viennent au Rendez-vous.»

Le public s'est aussi grandement transformé ces douze dernières années. Il s'intéresse davantage aux différents styles artistiques.

«Les visiteurs ont un intérêt pour les arts. Et ils sont de plus en plus connaisseurs. Il y a une belle éducation qui se fait», estime Mme Daneault en ajoutant que les oeuvres présentées par les artistes sont plus diversifiées que lors des premières éditions de l'événement.

Les résidents de Sainte-Flore se sont depuis douze ans appropriés le Rendez-vous. Ceux-ci contribuent à rendre le village agréable pour accueillir tous les visiteurs.

«Les gens sont fiers et embellissent la façade de leur maison», souligne Mme Daneault.

Des ensembles musicaux se sont succédé sur l'une ou l'autre des scènes du Rendez-vous des peintres afin de bonifier l'expérience des visiteurs. Parmi les musiciens présents, on retrouvait notamment la formation de la région Trop loin d'Irlande, le duo de violoncelle et guitare Christelle et Martin ainsi que la violoniste Monique Gagnon-Carbonneau.

«Les groupes de musique sont placés sur le trajet en fonction de ce qu'on veut faire ressortir.»

Le Rendez-vous des peintres tenait également cette année un hommage posthume à Marcel Bellerive, un artiste de la Mauricie décédé en 2004. En plus d'enseigner la gravure, le dessin et la peinture à l'Université du Québec à Montréal, il a exposé dans plusieurs grandes villes dont Montréal, Toronto, Vancouver et New York.

«Les racines de Marcel Bellerive sont de Sainte-Flore. C'est un peintre qui a fait sa marque et il a été un pédagogue hors pair. Toute la diversité de son oeuvre se retrouvait dans l'exposition», explique la présidente de l'événement. L'hommage posthume a un caractère sacré. L'homme est parti, mais son âme demeure dans ses oeuvres.»

Source : Le Nouvelliste

RSSToutes les nouvelles