Nouvelles & communiqués

Shawinigan, leader des Journées de la culture en Mauricie

Shawinigan peut se vanter d'avoir la meilleure offre des Journées de la culture de la Mauricie, ou du moins, la programmation la plus chargée. C'est que la communauté bénéficie d'environ le double d'activités par rapport aux autres villes de la région. Du 25 au 27 septembre, une vingtaine d'artistes et organismes, répartis sur une dizaine de lieux, proposeront une quarantaine d'activités culturelles qui, rappelons-le, sont gratuites pour tous.

Pour cette 19e année, le mouvement des Journées de la culture s'est donné le cinéma comme thématique nationale, en plus de son slogan « On reçoit de la grande visite ». Loin de restreindre les activités à Shawinigan, ce thème a plutôt permis de greffer deux projections de films de l'ONF sur la ville et un concert de musique de films.

« On a réussi à faire entrer la programmation en trois pages! », a laissé tomber la médiatrice culturelle de Culture Shawinigan, Dominique LeBlanc. « On se démarque, mais de façon spectaculaire. » Huit des activités du samedi, auront lieu, comme l'an dernier, en extérieur à la Vallée du Parc. Conte en montagne et conte yoga en plein air figurent entre autres au calendrier.

De tout, pour tous

Arts visuels, cinéma, patrimoine, artisanat, littérature: l'ensemble de la programmation est destiné autant aux jeunes qu'aux plus vieux. « C'est rare par exemple que des activités sont directement adressées aux ados », exprime Dominique LeBlanc, en parlant de l'atelier d'improvisation avec Roberto Sierra qui fait office de camp de recrutement pour la ligue Les Crinqués (12-17 ans), le samedi 26 septembre.

Par ailleurs, c'est aussi le 26 septembre que La Résistance, nouvelle ligue d'improvisation de Shawinigan, tiendra son camp de recrutement à la salle Philippe-Filion du Centre des arts de Shawinigan.

Le dimanche, aura lieu un tour-découverte des paysages remarquables du patrimoine bâti de Shawinigan, grâce au nouvel outil mobile offert par la Ville de Shawinigan. La programmation complète est disponible chez les organismes participants, au Centre des arts de Shawinigan, ainsi que sur le site de Culture Shawinigan.

Armé de faits et de chiffres lors de la conférence de presse, le nouveau directeur général de Culture Shawinigan, Bryan Perreault, n'a pas manqué de rappeler l'importance de la culture comme moteur touristique et économique, mais aussi comme facteur de réussite scolaire et de développement des jeunes.

Fabiola Toupin, les Journées de la culture à l'année

Fabiola Toupin baigne dans les Journées de la culture depuis son enfance. « Je suis très fière de pouvoir en faire partie encore cette année. J'ai l'impression que finalement, chacun des pieds que je pose dans la culture, c'est comme si tous les jours de ma vie, à quelque part, étaient une célébration des Journées de la culture », a-t-elle exprimé. « Je crois foncièrement au rôle de l'artiste dans sa communauté. »

Cette année, elle s'inscrit dans la programmation de Shawinigan avec un atelier intitulé « De la création d'un spectacle à sa réalisation », qu'elle animera en compagnie de son acolyte Patricia Powers. Les deux femmes se baseront sur le spectacle qu'elles donneront le soir même à la Maison de la culture Francis-Brisson pour illustrer leurs propos.

Présenté une première fois en salle, ce spectacle, intitulé « Chansons en boîte », se veut un hommage aux boîtes à chanson québécoises des années 60. Patricia Powers sera à la narration, Gilles Hamelin au piano, dans l'ambiance intime propre à ces lieux florissants de l'époque. De Claude Léveillée à Gilles Vigneault en passant par Clémence Desrochers, Jean-Pierre Ferland ou Pauline Julien, tous trois célébreront cette période bien précise où la chanson québécoise qui prenait son envol.

Source: L'Hebdo du Saint-Maurice

RSSToutes les nouvelles