Nouvelles & communiqués

«Y'en a des poissons dans le Saint-Maurice!»

Une partie de pêche avec le guide Mario Genois

Initié par un ami à la pêche au doré sur la rivière Saint-Maurice il y a 10 ans, le Shawiniganais Mario Genois a eu la piqure pour ce sport. Au fil des ans, son expérience l'a amené à devenir guide de pêche et il collabore depuis maintenant 5 ans avec Tourisme Shawinigan.

Nous avons passé un avant-midi avec M. Genois à bord de son bateau sur la rivière Saint-Maurice à la hauteur de Grandes-Piles, et ce dernier a bien voulu nous révéler quelques-uns de ses secrets. En l'espace d'une petite heure et demie à pêcher, le guide a sorti de l'eau deux dorés jaunes et une perchaude. Nous étions accompagnés de son fils Charles âgé de 14 ans. Le guide est d'ailleurs le passionné de pêche qui répond aux questions des gens sur le site de Tourisme Shawinigan. Il donne aussi de son temps à l'organisme Vision Saint-Maurice lors de la Fête de la pêche et pour l'ensemencement de la rivière Shawinigan avec de la truite arc-en-ciel.

«Beaucoup de gens disent qu'il n'y a pas de poisson dans la rivière Saint-Maurice. Y'en a du poisson dans le Saint-Maurice! Il faut seulement savoir où il se trouve et comment le pêcher», exprime M. Genois.

Comme son emploi d'enseignant en technique d'usinage au Carrefour formation Mauricie est en arrêt pour l'été, cela lui permet de réaliser de nombreuses sorties sur l'eau. «Je fais ça pour le plaisir, c'est loin d'être une corvée. Je prends mes 10 années d'expérience et j'offre ça aux gens le temps d'une journée. J'ai développé mes propres méthodes pour la pêche au doré jaune sur le Saint-Maurice.»

En faisant des allers-retours sur la rivière en bateau, Mario Genois pêche seulement à la traîne avec environ de 60 à 70 pieds de ligne, et il utilise un harnais qui gratte le sol. «Tu ne dois pas être passif, mais actif. Il faut que tu chasses ton poisson. Premièrement, c'est la vision du poisson qui est le plus développé. Ensuite, c'est le bruit qui l'attire. Le doré jaune est très curieux. Alors, avec mon harnais, je gratte le fond de la rivière.»

Ensuite, le guide relève sa canne sur un angle de 45 degrés, ce qui provoque le bruit pour attirer le poisson.

Dans la rivière Saint-Maurice, on retrouve du maskinongé, de l'achigan à petite bouche, du brochet, de la perchaude et bien entendu, du doré jaune. Ce dernier doit avoir une longueur de 32 à 47 cm afin de pouvoir le conserver.

Jamais Mario Genois n'est revenu bredouille d'une sortie de pêche avec des clients. «Si je ne ramène rien, je rembourse. Je ne fais pas ça pour l'argent.»

Quel a été son record pour le nombre de prises ainsi que le plus gros doré jaune qu'il a pêché? «Une fois, on avait sorti 25 dorés et on en avait gardé 15. Le doré de la rivière Saint-Maurice est d'une excellente qualité, il vient du réservoir Gouin. En plus, je pêche souvent du petit doré, ce qui veut dire que la rivière est en santé et que ça vire. Mon plus gros doré pesait 8 livres et quart et mesurait 30 pouces (76 cm). Bien entendu, je l'ai remis à l'eau.»

Tout en racontant quelques anecdotes à l'auteur de ces lignes, nous devions faire une pause puisque le doré mordait à la ligne. «Un monsieur qui avait 30 années d'expérience de pêche sur le Saint-Maurice est venu avec moi. Il a vu ma technique de pêche au harnais. Il m'a rappelé deux semaines plus tard pour me dire que ça fonctionnait, et il m'a même offert d'aller pêcher chez lui. Les Français sont aussi particuliers avec leur langage. Ils nous trouvent choyé d'avoir tous ces plans d'eau près de Shawinigan.»

Pourquoi M. Genois a-t-il développé une telle passion pour la pêche? «On est en plein air, on passe du bon temps, et il existe toujours une surprise du moment. On ne sait jamais qu'est-ce qu'on va pogner. J'aime voir le visage des gens lorsqu'ils prennent une belle prise, et bien sûr, j'aime goûter au poisson!»

Et quel est le mets préféré du guide et comment le cuisine-t-il? «Très simplement. Un bon doré en filet dans une poêle avec du beurre, de l'huile, de l'ail, du citron et des asperges. Il n'y a rien qui bat ça!»

En plus de la rivière Saint-Maurice, M. Genois évoque plusieurs points de pêche le long de la rivière Shawinigan: au pont couvert de Saint-Gérard-des-Laurentides, près du terrain de golf le Laurentides, en bas du pont près du Collège Shawinigan, et au parc du Centenaire dans les chutes.
Il est possible de pêcher avec Mario Genois pendant une journée. Ce dernier offre différents forfaits: un sur la rivière Saint-Maurice pour le doré jaune, un autre au lac Missionnaire dans le secteur Mékinac pour la truite grise, et un autre sur le lac St-Pierre pour la pêche au doré noir en septembre et octobre. Il suffit de le contacter au numéro 819 534-6293.

Source : L'Hebdo du St-Maurice

RSSToutes les nouvelles